Toyosatomimi no Miko

De Touhou Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
"Miko" redirige ici. pour la profession, allez sur Shrine Maiden.
豊聡耳 (とよさとみみ)   () 神子 (みこ)
Toyosatomimi no Miko
tojosatomʲimʲi no mʲiko (♫)
Miko Toyosatomimi
Toyosatomimi no Miko
Toyosatomimi no Miko dans Antinomy of Common Flowers
Taoïste tout-puissant et humanitaire
More Character Titles
Age

1445 (née le 7 février 574)

Music Themes
Appearances
Official Games
Print Works

Toyosatomimi no Miko (豊聡耳 神子) est la principale antagoniste de Ten Desires. elle est une sainte qui crois au Buddhism, elle a aussi enseignée le Taoisme à Seiga Kaku. Adepte du taoïsme s'entraînant à l'immortalité, elle vit maintenant sa vie d'ermite d'une manière simple et insouciante.

Informations générales[modifier]

Miko was the Final boss of Ten Desires, is a playable character in Hopeless Masquerade, was a Final day boss in Impossible Spell Card and later a playable character in Urban Legend in Limbo.

Although she is a hermit (shikaisen) just like Mononobe no Futo, the fact that she was specially designated as "saint" may be due to the difference that Futo never having stopped being an ordinary human.

Personality[modifier]

Miko est caractérisé comme étant «étonnamment décontractée», et blague souvent autour. Bien qu'elle soit une ermite complètement immortelle, elle a toujours tendance à s'impliquer dans les affaires religieuses en raison de ses origines en tant que dirigeant. Pendant le combat, cependant, elle ne montre aucun signe de faiblesse et semble complètement voir à travers ses adversaires. En tant qu'ermite, elle ne se soucie pas d'enseigner ses techniques à tous ceux qui veulent devenir ses disciples et les utilise simplement comme serviteurs et courriers. Elle est coopérative et amicale envers humains en général. En raison de sa capacité cependant, elle peut ne pas écouter la conversation des gens.

Dans Symposium of Post-Mysticism, Miko a exprimé son intérêt à agir en tant «qu'administrateur» pour le Human Village afin d'empêcher l'effondrement de sa société, mais reculé quand on lui a dit que ce n'était pas nécessaire.

Dans son discours, à la première personne, elle utilise le mot "watashi" (, "I") à la première personne et "kimi" (, "you") ) à la seconde. Il semble aussi qu'elle utilise "anata" (貴方 "you") pour ceux qui reconnaissent son vrai pouvoir. Depuis qu'elle est sainte, il serait approprié qu'elle soit polie en général. Elle s'est excusée d'être impolie à Reimu Hakurei en la combattant et a invité Reimu chez elle à Senkai.

Pouvoir[modifier]

Dans son profile de Ten Desires et dans Symposium of Post-mysticism, il est mentionné que Miko a effectué de nombreux exploits surhumains. Ceux énumérés ici sont ceux que ZUN a décrit.

Écouter les conversations de dix personnes en même temps

Comme indiqué littéralement, Prince Shoutoku – selon la légende – était si intelligent qu'il pouvait comprendre dix personnes qui l'interrogeaient à la fois, et répondait à chacune d'elles avec des réponses parfaites. Ceci est souligné par son nom, "Toyosatomimi". En raison de cette capacité, les oreilles de Miko sont extrêmement sensibles, ce qui l'amène à porter des cache-oreilles.

Miko, qui vient d'une haute famille noble, a entendu dès son plus jeune âge de nombreuses plaintes de la part de fonctionnaires du gouvernement autour d'elle. Bien que l'on puisse penser que personne n'est habituellement capable de comprendre de tels fonctionnaires, elle a compris tout cela et a pu leur donner des instructions précises. Le susdit est ainsi devenu une rumeur qui s'est répandue dans toute la société, et ainsi elle a gagné la popularité énorme en tant que saint.

En plus de cette capacité, qu'elle a acquise grâce à la foi qu'elle avait reçue en tant que Prince Shoutoku pendant son long sommeil, elle a acquis la capacité d'entendre les désirs des autres. En écoutant simultanément les «dix désirs» de l'autre, elle acquiert un aperçu de la personnalité, des motifs et des identités des désirs qu'elle écoute, et peut ainsi tout savoir sur l'autre personne; Bien que, à l'origine, un tel acte n'était pas possible auparavant. Ce pouvoir est référencé par le titre du jeu Ten Desires. Cependant, cette capacité n'est pas tout-puissant, puisqu'elle a du mal à analyser ceux qui manquent intrinsèquement d'un ou de plusieurs des dix désirs. Dans le cas de Youmu Konpaku, qui - en tant qu'irrégularité - manque de désir; cela est dû à être un half-phantom qui manque de désir de ni la vie ni la mort, donc Miko est incapable de la comprendre complètement. Elle est également incapable de lire les pensées de Koishi Komeiji.

Sur une note annexe, malgré le fait qu'elle a cette capacité, "elle n'écoute fondamentalement pas les conversations des gens". Il est probable qu'en entendant les désirs de l'autre, il semblerait qu'elle entende les conversations des autres avec la conviction qu'elle comprend déjà l'autre, et que le contenu et le flux de la conversation ont déjà été achevés. Ainsi, sur le stage 6 de Ten Desires, au moment où le personnage principal se réunit avec elle, par sa capacité, elle a gagné la compréhension, et sans consentement ou refus a fait avancée la conversation. Elle a compris Reimu, Marisa et Sanae comme elle les a conçus, mais a parlé à Youmu basé complètement sur un malentendu. Bien que Youmu essaie de le signaler et de parler de sa vraie nature, elle n'écoute pas du tout et parle simplement plus qu'elle le souhaite.

Contrôler le shikaisen

Miko est entrainée à la magie du Taoist, semblant favoriser les sorts orientés autour de la lumière et des épées. Elle a montré un certain nombre de capacités généralement associées à des ermites, y compris l'attaque shukuchi (à l'aide d'une cape)[1]. Durant le scénario de Reisen dans Urban Legend in Limbo, elle était aussi capable de casser la spell card de Kaguya Houraisan qui créait un couloir sans fin dans Eientei. Selon Miko, puisque le sortilège de Kaguya reliait de minuscules lacunes dans l'espace-temps, elle neutralisait en utilisant un art d'ermite qui absorbe l'espace.

Attirer les désirs

Miko a montré la capacité d'attirer et d'absorber les désirs de son environnement (généralement sous la forme de vulgar spirits) pour augmenter son pouvoir. Dans Hopeless Masquerade cela prend la forme d'un compteur de popularité secondaire, augmentant ou réduisant ses statistiques en fonction de l'opinion de la foule sur elle. On ne sait pas si cette capacité est liée à son statut de saint et/ou de god, ou simplement une extension de sa capacité à entendre les désirs.

Occupation[modifier]

Miko est un ermite qui viens de Senkai. Bien qu'elle ait apparemment des disciples, elle ne leur enseigne pas ses voies, mais les traite plutôt comme des serviteurs. Son objectif principal est de parvenir à l'immortalité, puis finalement devenir un celestial. Elle a montré un intérêt à devenir un leader de la société humaine comme on le voit dans Symposium of Post-mysticism, par coïncidence, la montée d'un leader dans le village humain est considérée comme la plus grande menace pour équilibrer à Gensokyo pour la société youkai comme mentionné par Aya dans Forbidden Scrollery et faisant éventuellement référence à Miko.

Possessions[modifier]

L'épée qu'elle détient est supposée être Shichi-sei ken (七星剣) littéralement. l'épée des sept étoiles, une épée de fabrication chinoise à l'origine détenue par son homonyme qui a été influencé par le Taoism. C'est l'une des deux épées pour lesquelles le Prince Shotoku était le plus célèbre. Son arme principale est un shaku, qui est également communément associé au prince Shoutoku.

Histoire[modifier]

Toyosatomimi no Miko, illustrée dans Symposium of Post-mysticism

Toyosatomimi no Miko est la véritable identité du prince Shoutoku, un politicien et un défenseur du bouddhisme au sixième siècle. Selon son profil, elle est née dans une écurie et a été vénérée comme un génie dès son plus jeune âge, capable d'offrir des conseils à des personnes beaucoup plus âgées qu'elle. Elle était tout en affichant ses talents et ses capacités, mais à cause de son génie, elle était insatisfaite. Elle a considéré: "la terre n'a pas changé depuis l'âge des dieux, et les mers sont encore pleines à ras bord Pourquoi les humains doivent-ils être forcés d'accepter la mort?" Sur cette considération cependant, elle a finalement tourné contre son destin naturel en tant qu'humain - pour finalement mourir.

Elle a ensuite été approchée par Seiga Kaku, une hermit qui a entendu parler de la rumeur de Miko et lui a appris le Taoisme. Elle était ravie d'entendre que c'était une religion qui était une réalisation de la vraie immortalité, mais elle a également transmis à Seiga que le taoïsme n'était pas une religion appropriée pour diriger un pays.

Ils ont ensuite élaboré un plan: parce que le taoïsme n'est pas suffisant pour calmer les problèmes de tout un peuple, elle a pris l'apparence de défendre le bouddhisme, au lieu de prêcher la paix. Seiga a proposé le remède qu'elle aurait l'apparence extérieure d'avoir foi dans le bouddhisme, une religion qui a des règles strictes contre le meurtre de n'importe quel genre de vie. Accepter la condition que de cette façon, le pays serait stable.

Au fil du temps, elle a progressé dans son étude du taoïsme. Comme d'autres personnes d'influence politique ont cru dans le bouddhisme, conformément à ses propres instructions dans le taoïsme, elle a démontré des capacités surhumaines et réussi des exploits tellement irréels que dans les générations futures, les contes fictifs liés à elle sont devenus célèbres. Les légendes qu'elle a laissées aux générations futures avaient ce genre de coulisses.

Miko ne négligeait pas son objectif final d'atteindre la véritable immortalité, mais dans le processus, le cinabre (sulfure de mercure, une substance vénéneuse) qui était censée provoquer l'immortalité, a plutôt ruiné son corps. Elle a fait le jugement qu'elle ne serait pas capable de retenir son corps comme ça et a décidée de devenir un shikaisen. Cependant, Miko avait peur de mettre en œuvre tout cela tout seul. Pour la tester, elle a demandée Mononobe no Futo - bien qu'elles soient des ennemies à la surface - et Tojiko soit relancée. Par conséquent, elle comptait que Futo dorme en premier.

Après que Futo a continué à dormir sans se dégrader, Miko a exécuté le rituel sur elle-même. Son plan était de se réveiller une fois que la nation a dépassé le bouddhisme, ils ont attendu leur réveil au moment de la recherche de la sainteté. Malheureusement pour elle, le bouddhisme a dominé le peuple japonais pendant plus de mille ans. En réalité, puisque les moines bouddhistes ont scellé à plusieurs reprises le mausolée de Miko avec le pouvoir du bouddhisme, elle était incapable de faire revivre. Son plan a été déjoué.

Comme il n'y avait pas besoin d'être pressé, elle continua d'attendre jusqu'au moment de sa résurrection. Les gens en général ont commencé à ne pas croire aux exploits de Miko. Actuellement, il n'y a pas de pouvoirs illusoires comme les humains qui ont des capacités surhumaines, il était donc inévitable que ses exploits soient suspectés d'être fictifs.

Cependant, en raison de ce déni d'illusion, elle et le mausolée ont déménagé à Gensokyo. Quand Miko fut finalement sur le point d'être ressuscité, c'était après que le mausolée ait été transporté à Gensokyo. Il n'y avait pas de temples, donc il était toujours possible pour elle de se préparer à la renaissance. Cependant, en raison d'un mauvais timing, un temple bouddhiste avait été construit sur le mausolée pour empêcher sa résurrection. Heureusement, l'acte a fait plus pour la ranimer que autrement; le mausolée fut finalement brisé, et les esprits divins attirés par Miko débordèrent à travers Gensokyo.

Apparence du Personnage[modifier]

l'apparence de Miko dans Wild and Horned Hermit

Origine[modifier]

Toyosatomimi no Miko est l'incarnation des contes fictifs de Prince Shotoku (聖徳太子 Shoutoku Taishi, lit. "Prince Virtue"), son nom réel Prince Umayado (厩戸皇子), qui était un régent légendaire et la figure politique de la Asuka period, qui est né le 07/02/574 et mort le 08/05/622. Il était prétendument né devant une écurie, s'appelant Umayado, allumé. "Prince de la porte stable" en conséquence. Il était crucial dans la propagation du bouddhisme au Japon et selon le folklore, pourrait comprendre dix conversations simultanées, comme son homonyme de Touhou Project. Pour cette raison, il a également été nommé Toyosatomimi (豊聡耳 lit. "oreilles abondantes et intelligentes") tout d'abord, qui serait bientôt prononcé comme «Toyotomimi» pour le même kanji. Il a fini par être reconnu pour ses contributions et a été considéré comme un saint, mais certains récits de sa vie ont également été critiqués et débattus.[2][3]

Nom[modifier]

Son nom complet est Toyosatomimi no Miko (豊聡耳 神子). Son nom vient d'un surnom du prince Shotoku au sein du Nihon Shoki. Bien que le nom Miko (神子) est habituellement utilisé avec à peu près exactement le même sens (mais moins commun) commun "Shrine Maiden" quand il est écrit comme "miko" (巫女), puisque le prince Shoutoku était un prince de la famille impériale, interprétant peut-être "l'enfant de dieu" aurait plus de sens. Son nom de famille Toyosatomimi (豊聡耳) Comme mentionné ci-dessus, est un autre nom / titre que le prince Shoutoku avait, littéralement signifiant «oreilles intelligentes riches». Elle est appelée Crown Prince (太子様 Taishi-sama) par ses disciples. Les personnages pour Prince (太子 Taishi) sont pareil dans Prince Shōtoku (聖徳太子 Shōtoku Taishi). Un prince héritier ou une princesse héritière est l'héritier apparent du trône dans une monarchie royale ou impériale.

Apparence[modifier]

Dans l'illustration officielle de Ten Desires, Miko a des cheveux très clairs, presque blonds platine, coiffés comme des cornes ou des oreilles, ainsi que des yeux gris. Elle porte un couvre-chef violet qui a été décrit comme les deux écouteurs[4] et cache-oreilles[5]. Ils portent un caractère chinois "Harmony" ( wa)qui a été utilisé comme le nom de l'ancien Japon (Wa). Ses vêtements sont une robe violette sous un gilet blanc avec une coupe élaborée. Les couleurs utilisées dans sa robe se réfère à Twelve level cap and rank system: une réussite politique célèbre que le (= Prince Shoutoku) a fait ("violet" [Greater Virtue] représente le 1er rang et "purple" [Lesser Virtue] for 2nd rank.). Elle tient un shaku et porte une épée qui est supposé être le Seven Star Sword (七星剣 Shichi-sei ken) - une épée de taoïsme connue pour être portée par le prince Shoutoku this portrait - sur sa taille.sur sa taille. Dans l'ending de Sanae dans Ten Desires, il est montré que le prince Shotoku est historiquement considéré comme un homme barbu, comme son visage est sur les vieux billets de yens. Sanae est incapable de comprendre la raison de cet écart, bien que le fait qu'elle utilisait un manuel d'histoire de l'école primaire pour la recherche n'a probablement pas aidé.

Dans une illustration officielle de Hopeless Masquerade, elle porte en plus une grande cape à col. Elle est de couleur violette clair et rouge vif respectivement sur l'extérieur et l'arrière. Et une ligne jaune est dessinée avec la fin de la surface extérieure. Déjà mentionné ci-dessus, le violet est une couleur élégante et authentique qui n'est permise qu'aux nobles des rangs absolument élevés. Le jaune est aussi une couleur noble; il est à l'origine le symbole de l'empereur dans la tradition chinoise antique, qui a été adopté dans le système aristocrate pendant l'âge du prince Shoutoku.

Story[modifier]

Miko as she appears in Ten Desires

Games[modifier]

Ten Desires
Miko's sprite in TD

Miko is the final boss of Ten Desires, appearing to the main character once they have made their way into the Hall of Dreams' Great Mausoleum. The heroines all appear to fight her for no reason, but Miko welcomes the battle to aid in her resurrection. During the fight, she calls on Mononobe no Futo and Soga no Tojiko to assist her.

Miko has looked into Reimu's past and determined that she is an enemy, because she is a "friend" to the monks who would keep her sealed away. They end up battling for no real reason. In Reimu's normal ending, she appears to the shrine maiden and Marisa by coming out of the ground; she apologizes to them and invites them to visit her whenever they wish. They then go back to the Mausoleum and Reimu is impressed.

Marisa realizes that Miko is the one who has gathered all of the divine spirits here. Miko tells Marisa that she could never control her own desires, and the two start fighting.

As Sanae wonders about the name Mononobe, which she thinks she's heard before, Miko explains that the Mononobe clan was her enemy. She introduces herself as Prince Shoutoku, and invites Sanae to do battle with her.

When Miko meets Youmu, she observes that she lacks two of the "ten desires" – attachment to life, and envy of death. Miko mistakes her as a hermit because of it, and asks for a battle so that the two of them may be revived.

Hopeless Masquerade

Miko is one of the main religious proponents in Hopeless Masquerade, along with Reimu Hakurei and Byakuren Hijiri; she represents Taoism. She appears in the other characters' routes often as a main opponent. In her own storyline, after easily defeating Reimu, Marisa, and Ichirin Kumoi, she faces off against Byakuren. After telling her what a sham Buddhism is, Miko defeats her, finally earning the hearts of the people, which she promises to return. However, before she returns hope to the people, a doppelganger appears and summons a fake crowd. After Miko beats her, she is revealed to be Mamizou Futatsuiwa.

At this point, after the violent fight, Miko has lost all her faith, but after she defeats her again, Mamizou explains that someone has been draining the emotions from the Human Village at night. Miko goes there and meets Hata no Kokoro, the culprit. Miko recognizes her masks as those belonging to Hata no Kawakatsu, and speculates that they had become tsukumogami. These masks coalesced to form the youkai, Kokoro. Miko offers to create a new Mask of Hope for her to solve the incident, as she was the one that made her masks in the first place. After the events, Miko talks to Reimu about the masks and the manipulation of emotions that occurred. Miko has made a new mask in her own likeness for Kokoro, partly to get ahead in the religious conflict. With it, the incident should be resolved.

Impossible Spell Card

After apparently reading the newspaper by the tengu about a mischief-making amanojaku, she becomes one of the many strong youkai and humans to try and stop Seija Kijin in the final day. She uses spell cards that are considered impossible to dodge.

Literature[modifier]

Wild and Horned Hermit, chapter 18

During the pessimistic attitude gripping the Human Village during the events of Hopeless Masquerade, Miko receives a visit from Kasen Ibara. Miko bows to her, surprising everyone present. She tells Kasen that though she never actively sought out disciples, they came to her anyway because they idealize the concept of a hermit. Kasen asks her why she became a hermit in the first place, and Miko simply answers that she wanted to overcome her own humanity. She repeats Reimu's own thoughts about needing to provide religious service for those who have lost hope. As Miko sees her off, she mentions that she can feel a great power, far more than her own, coming from Kasen. Kasen insists she doesn't have disciples; just some animals. This greatly impresses Miko, who considers having animals as disciples is on another level from having humans as disciples. As they part, Kasen insists that she became a hermit to become closer to people, which surprises Miko.

Gallery[modifier]

Relationships[modifier]

Taoist Allies[modifier]

Miko has a few followers as part of her religion. Mononobe no Futo is an ally of Toyosatomimi no Miko. Futo acted as Miko's test subject during the process of immortality. Soga no Tojiko is an ally of Toyosatomimi no Miko. These two assists Miko during one of her spell cards.

Seiga Kaku is an ally of Toyosatomimi no Miko. Seiga was the one who taught Miko the charms of Taoism. Despite this, she feels Seiga would cause trouble down the line. Yoshika Miyako is a Jiang Shi controlled by Seiga who guarded Toyosatomimi no Miko's mausoleum during her resurrection; as of yet any interaction between the two have not been seen, whether in the past or present.

People from the Myouren Temple[modifier]

The residence of the Myouren Temple is an enemy of Toyosatomimi no Miko and her allies. The existence of a Buddhist faction lead to the resurrection of the Hall of Dreams' Great Mausoleum. The Buddhist monk Byakuren Hijiri's Myouren Temple was built above Miko's mausoleum; obstructing her resurrection. Nue Houjuu, a resident of the temple, called in Mamizou Futatsuiwa in order to fight against Miko.

Minor Relationships[modifier]

Reimu Hakurei

Toyosatomimi no Miko has watched Reimu Hakurei from before she was born and mentions that there are things she can learn from her. [6]

Hata no Kokoro

During the events of Hopeless Masquerade, Miko recognises Hata no Kokoro as the Tsukumogami Youkai of the 66 masks that Miko made for Hata no Kawakatsu, the legendary creator of Sarugaku (a form of Japanese theatre), before she was sealed. She subsequently promises to remake the lost mask of hope that originally caused Kokoro to go berserk, which is in the ending revealed to be a mask of Miko's own face.

Skills[modifier]

Spell Cards[modifier]

Additional Information[modifier]

  • The butterfly that Miko uses in some attacks probably alludes to the story of Zhuangzi's butterfly dream, one of the most well-known Taoist philosophy stories.
  • Miko's left hand appears to have been drawn incorrectly on her Ten Desires portrait. Her fingers should be showing while her thumb should be hidden. Basically, it looks like she has two right hands. However, if you consider that the left hand's finger which the viewer sees is a pinky, everything looks normal.
  • With seven spell cards, Miko is the first final boss since the spell card system was introduced not to have either five or six spell cards (not including Kaguya Houraisan's last spells.)
  • Miko is the first and only game character whose precise age and birth date is known. Remilia Scarlet and Flandre Scarlet's years of birth are known but not their actual birth date and Chiyuri Kitashirakawa and Yumemi Okazaki's ages are known, but not their birth date.
  • In Miko's spell cards, the background features the Five-storied Pagoda of Hōryū-ji. Hōryū-ji is a Buddhist temple commissioned by Prince Shotoku.
  • Miko's conflict with Byakuren and shared use of Buddhism appears to be a shout out to Hokuto No Ken where Miko is Raoh, a conqueror whereas Byakuren is Toki, their shared use of Buddhism for difference uses mirrors that of Hokuto Shinken in the said series.
  • The group of men next to her spirit bar in Hopeless Masquerade is a direct reference to the "Gaijin 4koma", better known as the "Reaction Guys" meme in the western world (particularly their excited state).
  • In Hopeless Masquerade, Toyosatomimi no Miko wears a cape which she uses top hop between space; this is highly similar to how Funny Valentine from JoJo's Bizarre Adventure uses the Betsy Ross flag to hop between dimensions. This ability of teleportation also has similarities to Yukari Yakumo and her gaps.
    • In the 1.30v update Guard Poses were added, and coincidentally Miko's pose highly resembles "DOJYAA~~N" pose of Funny Valentine.

Fandom[modifier]

Official Profiles[modifier]

Official Sources[modifier]

References[modifier]