Kyouko Kasodani

De Touhou Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
幽谷 (かそだに)  響子 (きょうこ)
Kyouko Kasodani
kasodanʲi kʲoːko (♫)
Kyouko Kasodani
Kyouko Kasodani dans Ten Desires
Le Yamabiko chantant des sutra
Plus de Titres des personnages
Espèce

Yamabiko

Capacités

Réfléchir les ondes sonores

Occupation

Réciter des sutras bouddhistes depuis les montagnes

Résidence

Montagne Youkai[1], Temple Myouren[1]

Thèmes musicaux
Apparitions
Jeux officiels
Œuvres Littéraires

Kyouko Kasodani (幽谷 響子 Kasodani Kyouko) est un youkai yamabiko qui incarne les échos de la montagne et est capable de réfléchir les ondes sonores. Elle est arrivée récemment au Temple Myouren ; les échos de la montagne n'étant plus perçus comme un phénomène étrange et inexplicable, elle décide d'entrer dans la discipline bouddhiste. Elle sert maintenant le Temple en tant que prêtresse en formation et est également responsable de l'entretient et de la confrontation des intrus.

Informations Générales[modifier]

Kyouko est apparue pour la première fois en tant que boss et midboss du deuxième stage de Ten Desires.

Personnalité[modifier]

Kyouko est une fille joyeuse, dévouée et énergique qui rappelle les règles aux héroïnes avant de les attaquer. Sa capacité à crier joyeusement ses remarques est perçue comme énervante ou sans surprise dans Gensokyo. Cependant, elle est quelque peu timide et lorsqu'elle rencontre un alpiniste, elle s'enfuit avant de crier quoi que ce soit. Parfois, on peut la voir marmonner des sutras pour elle-même, donc malgré son apparence bien élevée, elle peut être stressée.

Pouvoirs[modifier]

Réfléchir les ondes sonores

Cette capacité vient de son espèce en tant que Yamabiko et est très compatible avec la récitation des sutras bouddhistes, mais elle peut également être utilisée de manière offensive : en réfléchissant le son, Kyouko peut le conserver complètement et est capable de créer des danmaku avec de l'air comprimé, qui peut ensuite être bruyamment dispersé avec une force létale.[2] Dans le jeu, cette capacité est représentée par des barrières visibles qui reflètent puis libèrent le danmaku de Kyouko. Les barrières elles-mêmes sont inoffensives, mais elle peut piéger ses attaques à l'intérieur du terrain et augmenter la densité du danmaku, où malheureusement pour elle certaines de ses attaques sont dirigées loin du joueur. La réflexion elle-même modifie la trajectoire des attaques afin qu'elles conduisent à des attaques soudaines et inattendues. Dans le mouvement de son lutin lorsqu'elle attaque, elle place une main près de sa bouche comme si elle était sur le point de crier.

Occupation[modifier]

Kyouko est actuellement prêtresse bouddhiste en formation au Temple Myouren. Sa formation actuelle est apparemment de balayer la porte principale tous les matins. Elle récite également des sutras comme le font les autres prêtres, mais parce qu'elle est inexpérimentée, c'est fort et difficile à écouter. C'est peut-être aussi parce qu'elle ne sait pas réellement ce que ces sutras veulent dire – elle ne fait que répéter ce qu'elle entend dire par d'autres prêtres.

Cependant, ses activités quotidiennes au temple Myouren la laissent assez ennuyée et, en raison de son mécontentement face à sa formation, elle a formé un groupe de punk rock avec Mystia Lorelei appelé Choujuu Gigaku. Byakuren Hijiri n'est pas satisfaite de ce développement, et dans Symposium of Post-mysticism, elle promet de punir Mystia d'être une mauvaise influence.

Design du Personnage[modifier]

Kyouko, telle que vue dans Symposium of Post-mysticism

Nom[modifier]

Son nom complet est Kyouko Kasodani (幽谷 響子). Les caractères pour Kasodani (幽谷) signifie littéralement « Vallée fantôme », et Kyouko (響子) signifie "enfant de la résonance/l'écho". Son nom semblerait être une référence à ses capacités en tant que yamabiko, puisque toutes ses attaques sont basées sur des limites réflexives. Les deux kanji de son nom de famille sont séparés des deux caractères de son prénom, mais si vous les mettez tous ensemble moins le dernier kanji, vous obtiendrez une formulation alternative pour "yamabiko" (幽谷響) - le nom de son espèce, qui s'écrit aussi やまびこ ou 山彦.[3] [4]

Son nom de famille a été incorrectement écrit comme "Kasoya" (une autre lecture possible de 幽谷) à la fois dans la démo et la première version de Ten Desires, mais cela a été corrigé plus tard dans la version 1.00b.

Apparence[modifier]

Dans l'artwork officiel de Ten Desires, Kyouko a les cheveux et les yeux bleu sarcelle ainsi que les oreilles de yamabiko. Elle porte une longue chemise rose pâle avec des boutons en forme de fleur bleu sarcelle et une robe blanche en dessous avec une bordure noire. Il est indiqué dans Symposium of Post-mysticism qu'elle a une queue courte. Elle porte également un balai en bambou.

Apparitions de Kyouko[modifier]

Games[modifier]

Ten Desires
Sprite de Kyouko dans TD

Pendant les événements de Ten Desires, Kyouko accueille chaque héroïne qui vient au Temple Myouren avec des danmaku pour tenter de chasser les intruses. Cependant, elle échoue et leur permet d'enquêter sur le cimetière derrière le temple.

Spin-offs[modifier]

Hopeless Masquerade
Kyouko dans HM

Kyouko a fait une apparition caméo dans Hopeless Masquerade sur le stage du Temple Myouren. On la voit balayer dans les escaliers.

Impossible Spell Card

Après avoir apparemment lu le journal du tengu au sujet d'un amanojaku malfaisant, elle devient l'un des nombreux youkai et humains assez forts pour essayer d'arrêter Seija Kijin au 2ème jour. Elle utilise des spell cards qui sont considérées comme impossibles à esquiver.

Littérature[modifier]

Wild and Horned Hermit, Chapitre 9

Kyouko a été décrite comme l'un des youkai du Temple Myouren a avoir été attaquée par un étrange "brouillard noir", qui s'est révélé plus tard être Suika Ibuki.

Symposium of Post-mysticism

Aya Shameimaru écrit un nouvel article sur les concerts ayant lieu au milieu de la nuit par un groupe appelé "Choujuu Gigaku", formé par Kyouko Kasodani et Mystia. De son point de vue, ce sont des concerts où ils "exécutent de la musique faux tout en criant des paroles rebelles" connues sous le nom d'un nouveau genre appelé "punk". Aya, après avoir regardé les paroles des chansons, dit qu'elles ne font peut-être que se défouler sur ce qui les agace, mais elle espère qu'il n'y a pas de véritables incidents.

Relations[modifier]

Parmi les résidents du Temple Myouren, elle apprécie beaucoup Mamizou Futatsuiwa, qui, dit-elle, écoute toutes ses préoccupations. On ne sait pas les relations qu'elle a avec les autres résidents du Temple, mais on suppose qu'elle les connaît de nom.

Mystia Lorelei

Avec Mystia, elles ont un groupe appelé "Choujuu Gigaku".

Galerie[modifier]

Spell Cards[modifier]

Trivia[modifier]

  • Lorsque Kyouko est prête à lancer sa prochaine vague d'attaques, son sprite est animé pour faire un mouvement de cri. Ses oreilles vibrent extrêmement vite.
  • Kyouko figurait sur le CD de démo officiel de Ten Desires.
  • Les deux dictons sur ses sprites, "gya-te-gya-te-" et "ze-mu-to-do-shu-" sont de la dernière partie de la version japonaise du Sūtra du Cœur, un sutra très courant dans le bouddhisme Mahāyāna.

Fandom[modifier]

Profils Officiels[modifier]

Sources Officielles[modifier]

Références[modifier]