Keiki Haniyasushin

De Touhou Wiki
(Redirigé depuis Keiki)
Aller à la navigation Aller à la recherche
埴安神 (はにやすしん) 袿姫 (けいき)
Keiki Haniyasushin
haɲijasɯɕiɴ keːki
Keiki Haniyasushin
Keiki Haniyasushin dans Wily Beast and Weakest Creature
La Déesse sculptrice façonnée par l'isolement le plus total
Plus de Titres des personnages
Espèce

Déesse (Esprit divin)

Capacités

Créer des idoles

Résidence

Jardin des Esprits Humains

Thèmes musicaux

偶像に世界を委ねて 〜Idoratrize world (Wily Beast and Weakest Creature)

Apparitions
Jeux officiels
Œuvres Littéraires

Strange Creators of Outer World (Who's Who of Humans & Youkai in Gensokyo - Everlasting Edition)

Keiki Haniyasushin (埴安神 袿姫 Haniyasushin Keiki) est une déesse invoquée par les esprits humains et agit comme la principale antagoniste de Wily Beast and Weakest Creature.

Informations Générales

Keiki fait ses débuts en tant que boss final dans Wily Beast and Weakest Creature, agissant comme une force d'opposition aux esprits animaux possédant les protagonistes.

Personnalité

Keiki est assez polie et ne se bat que si la situation ne lui permet pas d'autre échappatoires, cette attitude présentée semble s'étendre principalement aux seuls humains. Dans un premier temps, elle essaie de convaincre la protagoniste que la combattre serait contre ses intérêts. D'un autre côté, elle se vante également de penser qu'il ne restait plus personne pour la vaincre au combat et s'empresse d'engager la protagoniste possédée une fois qu'elle a découvert le plan de l'esprit animal d'envahir et d'abandonner son contrôle sur le Jardin des Esprits Humains. Cependant, malgré son intention de libérer les esprits humains et d'agir comme une force vénérable, elle exprime toujours qu'elle prévoyait de coopérer avec les esprits animaux dans une conversation avec Yachie, suggérant une intention plus raisonnable, que Yachie rejettera par la suite.

Pouvoirs

Créer des idoles

Elle peut fabriquer des idoles, qui sont animées par la foi dirigée vers elles. Wily Beast and Weakest Creature compare indirectement cette capacité à la création d'un goshintai.

Outre les haniwa, les idoles fabriquées par Keiki peuvent également prendre la forme d'autres objets associés aux sépultures de kofun, tels que des cloches en bronze, des miroirs, des épées et des magatama. Selon Mayumi, tout ce que Keiki fabrique se retrouvera avec une âme qui l'habitera.

Histoire

L'apparition de Keiki dans le Royaume Animal trouve ses racines dans le scénario du jeu, décrit plus en détail dans le Profil officiel de Yachie Kicchou.
. Les groupements dans lesquels les esprits animaux du règne animal se sont unis ont utilisé des esprits humains, qui, bien que n'étant pas physiquement forts, possédaient des esprits vifs et des mains habiles, dans leur lutte pour le pouvoir. Les esprits humains étaient conservés dans le Jardin des Esprits Humains, un sanctuaire conçu pour les protéger de l'extinction ; néanmoins, les humains obéissaient sans réserve à leurs maîtres et les servaient comme esclaves. Cette situation a toutefois pris fin lorsque les gens, au bord du désespoir, ont commencé à prier un dieu - Keiki Haniyasushin - qui est apparue dans le Jardin des Esprits Humains. La déesse a commencé à fabriquer des idoles pour que les gens les vénèrent et semble également avoir transformé le jardin en construisant différents bâtiments: l'esprit bestial qui habite le personnage principal note que le jardin n'a plus rien de sa beauté naturelle. Les idoles créées par Keiki ont absorbé une grande partie de la foi des esprits humains, et Keiki a utilisé ce pouvoir pour prendre le contrôle du Jardin des Esprits Humains et empêcher les esprits bestiaux d'exploiter les humains. Les esprits bestiaux, cependant, y virent une tentative de s'emparer de l'ensemble du Royaume Animal, c'est alors que Yachie Kicchou conçut un plan selon lequel un esprit bestial s'infiltrerait à travers l'enfer dans le Royaume des Humains et prendrait possession d'un humain, qui détruirait alors la déesse apparue dans le jardin afin de créer un conflit entre leurs religions.

Design du Personnage

Origine

Keiki semble être basée sur Haniyasu (ハニヤス), un dieu shinto du sol, de l'agriculture et de la poterie. Selon le Kojiki, quand Izanami est morte après avoir donné naissance à Kagutsuchi, plusieurs dieux ont émergé de ses restes corporels. Deux dieux du sol sont nés de ses déjections : un dieu nommé Haniyasubiko no Kami(波邇夜須毘古神), et une déesse nommée Haniyasuhime no Kami (波邇夜須毘売神). Ces deux dieux sont souvent confondus en une entité singulière connue sous le nom de Haniyasu. Dans le Nihon Shoki, une seule divinité est née de cette façon, une déesse appelée Haniyamahime.

De nombreux sanctuaires Haniyasu sont situés dans la préfecture de Fukuoka, qui est également connue pour ses tumulus funéraires uniques et richement décorés (装飾古墳). Certaines des décorations peintes qui s'y trouvent ressemblent aux motifs sur le bord de la robe et des manches de Keiki.

La tenue de Keiki est basée sur une variété de "prêtresse haniwa", censées représenter des femmes du clergé ou des médiums, et généralement utilisées comme base de reconstructions de vêtements pour femmes de l'ère Kofun. Les vêtements d'extérieur asymétriques et le foulard que porte Keiki sont des caractéristiques communes de ce type de haniwa.

Son collier se compose de magatama, des perles en forme de virgule produites entre les périodes Jomon et Kofun, initialement portées comme des bijoux ordinaires, mais considérées exclusivement comme des objets rituels et des symboles de la divinité plus tard.

Nom

Son nom complet est Keiki Haniyasushin (埴安神 袿姫 Haniyasushin Keiki). Son nom de famille Haniyasushin (埴安神) est composé des caractères Haniyasu (埴安) tiré du nom du kami sur lequel elle est originaire, il comprend les caractères pour "argile" et "facilité". Le dernier caractère, shin (神), signifie dieu , et est présent dans beaucoup des noms de la mythologie shintoïste.

Son prénom est Keiki (袿姫). Le caractère kei (袿) fait référence à uchigi, une robe colorée qui était souvent portée en plusieurs couches dans le cadre d'un jūnihitoe, une robe formelle portée par les dames d'honneur à la cour impériale japonaise pendant la période Heian et est également portée lors de cérémonies importantes telles que les mariages et les intronisations. Le caractère ki (姫) signifie "princesse" ou toute dame de naissance noble. Ainsi, Keiki (袿姫) signifie à peu près "princesse uchigi".

Apparence

Le design de Keiki semble être imaginé sur des reconstructions de vêtements de la période Kofun. Elle porte un foulard vert, semblable à ceux que l'on voit couramment sur les "prêtresse" haniwa, et une robe et un tablier probablement également basés sur les tenues haniwa. Les décorations en spirale sur sa robe sont similaires aux peintures de certains des kofun orné de la préfecture de Fukuoka. Son collier se compose d'un certain nombre de perles multicolores magatama, en forme de virgule, souvent utilisées comme symbole de divinité et décrites comme une offrande fréquente aux dieux au début du Japon. chroniques.

Dans Wily Beast and Weakest Creature, elle tient entre ses mains une variété d'outils de sculpture contemporains.

Apparitions de Keiki

Sprite de Keiki dans WBaWC
Wily Beast and Weakest Creature

Le boss final du jeu. Elle reconnaît immédiatement l'esprit animal qui a pris possession du protagoniste, mais se demande pourquoi il a la forme d'un humain. Après avoir vu qu'elle fait face à un humain sous l'influence d'un esprit animal, elle voit à travers le plan des esprits animaux, s'en moque et essaie de convaincre le protagoniste de se rallier à elle. Après que ce dernier ne cède pas (ou, comme dans le cas de Youmu, réfléchit trop longtemps), Keiki les attaque.

À l'insu du protagoniste et de l'esprit animal qui a pris le contrôle du protagoniste, toute la conversation avec Keiki a simplement été utilisée pour retarder le temps afin que Keiki puisse recharger ses arts de sculpture, par lesquels chaque esprit de bête a été vaincu. En réalisant cela, l'esprit animal qui a pris le contrôle du protagoniste panique et l'exhorte à fuir, ce qui pousse Keiki à commencer à le chasser du Jardin des Esprits Humains, la bataille qui s'ensuit se déroule à plusieurs endroits dans le Royaume Animal comme au-dessus d'une ville ou au niveau du sol dans une ville, Keiki n'est vaincu qu'après qu'une force écrasante d'esprits animaux soit venue en aide aux protagonistes.

Relations

Mayumi Joutouguu

Mayumi a été mise en pot par Keiki en tant que chef de son armée Haniwa. Elle ne parle pas de sa création dans ses dialogues, mais comme Mayumi est clairement plus élaborée et humaine que les idoles qu'elles utilisent toutes les deux dans leurs combats, Keiki semble avoir fait un effort avec elle. Rien à dire non plus qu'elle ne lui ait pas donné une vraie personnalité. Mayumi montre beaucoup de loyauté et de respect envers elle.

Yachie Kicchou et autres esprits animaux.

Keiki méprise les esprits animaux et qualifie les trois options d'insultes - les keiga (dents fortes, y compris les loups avec Saki Kurokoma comme chef) ont plus de dents que de cerveaux, les kiketsu (onimeisters, y compris les loutres, sous le commandement de Yachie Kicchou) sentent mauvais, et les gouyoku (esprits festifs, y compris les aigles) n'ont d'autres capacités que l'orgueil. (Ses déclarations sur les loups et les aigles, du moins, elle semble avoir raison). Plus tard, cependant, elle s'entretient assez aimablement avec Yachie, mais elle rejette cette question de fait et considère Keiki comme déplacée en enfer.

Saki Kurokoma

Keiki ne parle pas non plus de Saki, car elle est présentée après elle, mais on sait que Saki est impressionnée par la force de la déesse, malgré son aversion.

Relations Mineures

Reimu Hakurei and Marisa Kirisame

Keiki agit amicalement envers les protagonistes dans les fins et propose de fabriquer un goshintai pour le dieu Hakurei et une figure de Marisa. Marisa semble avoir une opinion positive de Keiki, car elle ne sait pas pourquoi les esprits bestiaux la détestent et visite son domaine après les événements du jeu.

Galerie

Covers

Spell Cards

Trivia

Fandom

Profils Officiels