Choujuu Gigaku

De Touhou Wiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Choujuu Gigaku (鳥獣伎楽 (ちょうじゅうぎがく) "danse d'oiseau et de bête") est un groupe de punk rock composé de Kyouko Kasodani (vocaux) et Mystia Lorelei (guitare), qui organisent des concerts nocturnes sur la route entre le Village Humain et le sanctuaire Hakurei. Son nom est dérivé de Choujuu Giga et gigaku. Le niveau d'insatisfaction s'est indéniablement avéré populaire auprès des jeunes et leurs concerts ont déjà rassemblé des foules impressionnantes de fées excitées et des youkai mécontents.

Étant un groupe punk typique, le duo porte des vêtements excentriques et crée une musique chaotique tout en criant des paroles rebelles qui peuvent résonner tout au long de Gensokyo la nuit. On ne sait pas comment le duo a appris ce qu'est le punk rock, bien que des informations sur le sujet soient probablement passées à Gensokyo depuis le Monde Extérieur à un moment donné. Kyouko décrit le punk comme "C'est une explosion de frustration oppressée ! Le rugissement de l'âme !" dans ce qui l'aide à se soulager de la difficulté de s'entraîner depuis le Temple Myouren.

Le groupe a reçu des plaintes concernant principalement de tapage nocturne, car elles chantent également la nuit. Kyouko soutient que "c'est quand même bizarre que les gens puissent crier "Ya-ho !" aussi fort qu'ils veulent en haut des montagnes, mais que je puisse pas chanter !". Aya dit que c'est "juste une performance de sons explosifs et de cris à propos de tout ce qui les ennuie" et que ce n'est même pas de la musique. Byakuren Hijiri n'est pas satisfait de ce développement, et dans Symposium of Post-mysticism promet de punir Mystia d'être une mauvaise influence.

Trivia

  • Hata no Kokoro, qui a apporté et plus tard donné naissance au théâtre nō à Gensokyo, et Raiko Horikawa, qui a apporté les tambours taiko et a enseigné plus tard d'autres tsukumogami, peuvent avoir été influencés par Choujuu Gigaku. C'est parce que gigaku est la plus ancienne forme de pièces masquées au Japon (introduite par un acteur coréen au début des années 600, à une époque où Prince Shoutoku, l'origine de Toyosatomimi no Miko, faisait partie du règne du souverain actuel, tandis que les pièces de Nô ont été introduites quelque part au début des années 800 et perfectionnées dans les années 1300), étaient des farces par nature et utilisaient des tambours de taille et d'autres instruments. Gigaku est également étroitement lié à sarugaku, qui est l'origine des pièces de Nô et ce que Hata no Kawakatsu, le père de Hata no Kokoro, aurait fondé dans une légende. La seule chose peut-être plus ancienne que n'importe laquelle d'entre elles est kagura, qui est enracinée dans le shinto mais dont l'origine n'est pas claire.
  • Hieda no Akyuu est une fan connue et a assisté à au moins un de leurs concerts.
  • Dans le chapitre 16 de Wild and Horned Hermit, il semble que parce que Kyouko et Mystia buvaient toutes les deux dans la Boîte Ibaraki des Cent Médecines lors d'un visionnement en fleurs, elles ont acquis la personnalité d'un oni et n'étaient pas à la hauteur, ce qui a fait transpirer certaines personnes dans la foule.

Voir Aussi

Journal Bunbunmaru — "Une Nouvelle Tendance dans la Musique Youkai"