Maribel Hearn

Maribel Hearn (マエリベリー・ハーン Maeriberī Hān) est une étudiante d'université dans le proche avenir du Monde Extérieur à Kyoto, qui forme le Club Hifuu avec Renko Usami. Elle n'a aucun lien avec Gensokyo, mais l'a souvent visité dans ses rêves.

マエリベリー・ハーン
Maribel Hearn
maeɽʲibeɽʲiː haːɴ (♫)
Maribel Han, Mæriberie Hearn
Maribel Hearn
Maribel Hearn sur la couverture de Rainbow-Colored Septentrion'
Espèce

Human (native du Monde Extérieur)

Capacités

Dit avoir la capacité de voir les frontières

Occupation

Étudiante à l'Université (Spécialisée en Psychologie Relative)

Résidence

Kyoto, Japon dans un futur proche.

Thèmes musicaux
Apparitions
Œuvres Littéraires
CD de Musique

Elle se spécialise en psychologie relativiste et a parfois du mal à faire la différence entre les rêves et la réalité (du moins en ce qui concerne Gensokyo). Elle croit que la subjectivité est plus vraie que l'objectivité. Son clan a eu la capacité de voir les frontières depuis les temps anciens et cherche à plonger dans un autre monde, même si cela est interdit.

Avec son amie, Renko Usami, elle s'intéresse à ce qui serait considéré comme le paranormal. Leur club, composé uniquement des deux, se décrit comme un club pour nécromanciens. Cependant, elles ne font pas beaucoup des choses auxquelles les nécromanciens seraient normalement associés. Au lieu de cela, elles étudient entre autres les possibilités d'autres mondes. Plus particulièrement, elles sont intéressées par Gensokyo, le Monde des Morts, et la Lune, et semblent être parmi les rares, voire les seules humaines du monde extérieur à connaître l'existence de Gensokyo.

Informations Génarales

Pouvoirs

Pouvoir de voir les frontières

Bien qu'elle soit une humaine du Monde Extérieur, elle possède la capacité de voir les frontières. D'après elle, elle en est capable, c'est tout. Cela inclut la capacité de voir d'autres mondes, comme voir la face cachée de la Lune. Elle visite souvent Gensokyo dans ses rêves et est parfois poursuivie par des youkai. Elle peut même en ramener des objets physiques.[1] À cet égard, considérant que visiter un autre monde est une question totalement différente de celle de le voir, Renko a pris en considération la possibilité que sa capacité ait évolué pour devenir «la capacité de manipuler les frontières».

Au moment de Trojan Green Asteroid, non seulement elle est capable de voyager librement à travers les mondes, mais elle est aussi capable d'amener Renko avec elle. Cependant, pour atteindre le satellite TORIFUNE, elle avait besoin de lier la porte d'un sanctuaire de Ame-no-Torifune à une autre à l'intérieur de la station. Renko note plus tard dans Neo-traditionalism of Japan que son pouvoir semble être lié aux sanctuaires. Le voyage du duo à TORIFUNE n'était pas la première fois que les deux partaient à l'aventure dans d'autres mondes.[2] Maribel note dans Neo-traditionalism of Japan que bien que la visite de TORIFUNE ait été une réalité pour Maribel, Renko se voyait toujours dans un rêve, ce qui explique pourquoi Maribel a été blessée par une chimère alors que Renko ne l'a pas été. Renko atteint de sont côté la même conclusion, rappelant que les deux aient rencontré des youkai lors de visites dans d'autres mondes qui semblaient réels pour Maribel, mais comme simple création de son imagination pour Renko.

Renko note que le pouvoir de Maribel s’est rapidement développé dans Neo-traditionalism of Japan, qui ne se passe que quelques jours plus tard. Elle peut maintenant voir au-delà des frontières et montrer ses visions aux autres en mettant ses mains sur leurs yeux, bien que les visions transférées soient instables (mais toujours compréhensibles). Elle peut maintenant voyager à travers le monde même lorsqu'elle est éveillée, et ramener facilement et consciemment des objets de ces mondes.

Histoire

Maribel vient d'une lignée qui a eu la capacité de ressentir le surnaturel depuis longtemps[1]. Pour cette raison, elle a la capacité de voir les frontières. La société n'était pas réceptive aux personnes étranges, et elle devait donc garder ses compétences secrètes.[3]

Elle déteste les lycoris (les fleurs qui représentent la mort) depuis son enfance parce qu'ils "sont affreux".

Par opposition à la façon dont il a été révélé que la ville natale de Renko Usami était Tokyo, la ville natale et le pays d’origine de Maribel ne sont pas clairs. Comme elle parle couramment japonais avec Renko, elle a probablement vécu au Japon pendant longtemps. Cependant, elle a déclaré dans Neo-Traditionalism of Japan qu'elle n'a pas de parents là-bas.

Design

 
Caméo de Maribel et Renko dans Symposium of Post-mysticism

Origine

Certains aspects de Maribel semblent basés sur Lafcadio Hearn, l'un des premiers écrivains à partagé les connaissances japonaises vers l'Ouest, qui s'est finalement marié à une femme japonaise et changé son nom en Koizumi Yakumo. Lafcadio a écrit diverses histoires et haiku sur les Japonais et les croyances Zen sur les papillons et rêver en tant que tel, ce qui est un thème récurrent pour Maribel. Ceci inclut une traduction très connue de l'histoire Le Rêve d'Akinosuke, où un homme voyage vers un autre monde dans ses rêves pour finalement se rendre compte que cela était réel, bien qu'il s'agissait d'un monde de fourmis plutôt que d'humains.

En plus de cela, divers travaux connus de Lafcadio semblent correspondre aux quatre premières histoire de Maribel :

  • "In Ghostly Japan" était une collection d'histoire de fantômes de Lafcadio. ZUN a déclaré avoir voulu créer une ambiance fantômatique pour Ghostly Field Club.
  • "Exotics and Retrospectives" était une collection de rêveries sur le Japon de Lafcadio. Elle contenait un grand article sur le Mont Fuji ainsi qu'une dissertation sur le Zen, les rêveries en peintures, et sur la psychologie de la couleur bleu, parmi les divers autres thèmes tels que la "beauté en mémoire" ou la "littérature des morts", qui sont tous des thèmes apparaissant dans Retrospective 53 minutes.
  • Kwaidan: Stories and Studies of Strange Things est une collection d'histoires d'horreur de youkai, comprenant "Le Rêve d'Akinosuke". C'est certainement ce qui a donné le thème de Changeability of Strange Dream, étant donné que Maribel rêve d'une histoire d'horreur de youkai elle-même.
  • "The Romance of the Milky Way" pourrait être la base du thème de Magical Astronomy. Lune des histoires courtes qu'elle contient s'appelle "The Mirror Maiden" ou "La Fille au Miroir", et Magical Astronomy se termine avec Maribel manipulant une frontière grâce à un reflet. C'était la dernière œuvre de Lafcadio, (publiée posthume), tout comme Magical Astronomy était la dernière histoire de Maribel (du moins pendant particulièrement longtemps, jusqu'à ce que Trojan Green Asteroid sorte presque six ans plus tard).

Nom

Il n'y a jamais eu de romanisation officielle pour son nom マエリベリー・ハーン (Maeriberii Haan), et "Maribel Hearn" n'est pas officiel.[4]. Autre que "Maribel" qui est d'origine espagnole (un nom hébreu qui est une approximation très grossière de ses katakana), il y a aussi "Merryberry" et "Mæriberry" et "Maribelle".

Quant à son nom de famille, "Hearn" s'est avéré être une alternative populaire à "Han" (approximation approximative de ses katakana), puisque "Hearn" est en fait transcrit ハーン (haan) en japonais. Aussi, ZUN a reçu des questions lors d'une conférence de lycée sur la relation entre Maribel et Yukari, ce à quoi il a mentionné Lafcadio Hearn. En outre, en lisant le nom de famille de Yukari avec sa lecture on-yomi, "Yakumo" 八雲 devient "Haun".

Elle est surnommée "Merry" par Renko Usami (parfois écrit "Mary"). Il semble que Renko ne soit pas capable de bien prononcer "Maeriberī". À en juger par son nom, Maribel n'est peut-être pas d'origine japonaise.

Apparence

Maribel est généralement vue avec des cheveux blonds, une robe violette et un chapeau blanc. Dans Changeability of Strange Dream, son chapeau blanc est absent, et est remplacé par un ruban rouge sur son col. Dans Retrospective 53 minutes, elle a un nœud papillon rouge sur ses chaussures qu'elle n'avait pas dans Ghostly Field Club. Dans Magical Astronomy, elle a de nouveau son chapeau blanc, mais le ruban au col est absent. Au lieu de cela, elle a des chaussures rouges. Sur le CD de Unknown Flower, Mesmerizing Journey, ses chaussures semblent être de nouveau noires et le ruban rouge sur son col est de retour. Dans Trojan Green Asteroid, sa robe comprend une ceinture et pas de ruban. Dans Neo-traditionalism of Japan, elle porte un chemisier bleu pâle et une jupe bleu-violet. Elle retrouve encore sa robe violette et sa ceinture noire dans Dr. Latency's Freak Report. La ceinture et le chapeau blanc disparaissent temporairement dans Dateless Bar "Old Adam" et reviennent dans Rainbow-Colored Septentrion (la ceinture n'est pas visible mais est sans doute présente).

Apparitions de Maribel

Ghostly Field Club

En utilisant une photographie de Monde des Morts et la capacité de Renko de déterminer sa position grâce à la Lune, Maribel et Renko tentent de trouver l'entrée du Monde des Morts dans un champ fantômatique.

Changeability of Strange Dream

Maribel discute avec Renko de la façon dont elle visite un monde étrange dans ses rêves. Cela commence bien mais commence à devenir cauchemardesque quand Maribel est attaquée par youkai. Maribel a du mal à distinguer ce qu'est la réalité et ce qui est juste un rêve, et pour compliquer davantage le problème, elle présente à Renko certains des objets qu'elle a ramenés de ses rêves. Renko pense alors comprendre la vérité et décide finalement ce qui vaut mieux pour celle de Maribel.

Retrospective 53 Minutes

Dans Retrospective 53 minutes, Maribel et Renko sont dans un train pour Tokyo. Elles regardent une simulation de l'extérieur projetée sur les fenêtres du train souterrain et discutent du voyage, de la vue et de la nature de l'objectivité et de la subjectivité qui s'y rapportent. Le voyage dure 53 minutes, comme la durée totale du CD, et comme le temps du trajet réel correspondant entre Tokyo et Kyoto par le Hiroshige.

Magical Astronomy

Le campus universitaire regorge d'informations sur les visites guidées de la lune. Maribel et Renko discutent du monde sur la Lune caché des humains et tentent avec empressement de planifier leur propre voyage. Mais les voyages lunaires sont bien trop onéreux...

Trojan Green Asteroid

Maribel et Renko discutent de la station spatiale de micro-habitat perdue TORIFUNE, Maribel affirmant qu'elle ait vu à l'intérieur et que tout soit encore en vie. Étant donné que la station contient un sanctuaire dédié à Ame-no-Torifune, les deux se rendent dans un autre sanctuaire de ce type et utilisent la capacité de Maribel de se déplacer à travers ses rêves. Elles découvrent que l'intérieur est devenu une jungle dense et sont attaquées par une chimère. Maribel se réveille avec une entaille au bras et est envoyée à l'hôpital.

Neo-traditionalism of Japan

Maribel reçoit un diagnostic de somnambulisme et d’hallucinations à l’hôpital ; pensant que la maladie de Maribel provenait d'un virus inconnu, les médecins l’envoient dans les montagnes pour un traitement en isolement. Au moment où elle est libérée, ses pouvoirs se sont grandement améliorés et elle reçoit maintenant des visions tout en étant éveillée. Maribel discute de l'Enfer avec Renko, mais ne lui dit pas qu'elle s'y est rendue physiquement durant son isolement. Renko répond à Maribel que pendant sa période d'isolement, les journaux ont parlé de découvertes d’outils en pierre datant de plus de 25 millions d’années, bien qu’elles aient été considérées comme un canular. Maribel croit le contraire et en présente un qu'elle a trouvé. Maribel montre à Renko une vision du royaume souterrain où elle l'a trouvée, endroit que Renko reconnaît comme étant le lieu de Ame-no-Sakahoko. Maribel se calme, ne croyant plus à l'endroit qu'elle considérait comme l'enfer mais comme le monde des dieux. Les deux décident d'aller rechercher d'autres "Objets Izanagi" non reconnus à travers le Japon.

Dr. Latency's Freak Report

À la suggestion de Maribel, le duo prévoit de publier lui-même un livre dans lequel elles raconteraient les histoires des mondes mystérieux qu'elles avaient vus. Sous le pseudonyme de "Dr. Latency", Maribel dicte à Renko les parties du livre, y compris un résumé des endroits étranges qu’elle a vus ainsi que ses théories sur sa tentative de rationaliser ce qui défiait le sens commun.

Dateless Bar "Old Adam"

Renko invite Maribel au bar "Old Adam", un endroit spécial où l'on sert de l'alcool à l'ancienne, et considéré comme un lieu de rassemblement pour ceux qui peuvent voir des illusions. Presque tout le monde semble avoir lu le «Swallowstone Naturalis Historia», le fanzine auto-édité que Maribel et Renko ont écrit auparavant, et en croire entièrement le contenu. Le duo vient pour entendre les histoires des habitants, dans l’espoir de trouver des informations précieuses ou même des personnes qui pourraient avoir des capacités spéciales comme eux.

Faits Potentiellement Pertinents sur la Relation entre Maribel et Yukari

Fichier:YukariPCB.png
Première apparition de Yukari dans Perfect Cherry Blossom

La réponse de ZUN à la question ci-dessus reconnaît une relation entre Maribel et Yukari Yakumo, mais il n'a mentionné explicitement que Lafcadio Hearn. Les faits et événements suivants provenant de diverses sources officielles peuvent ou non être pertinents pour discerner la nature de cette relation, si cela est possible.

Apparence

Les apparences de Maribel et Yukari sont très similaires. Les deux ont la même couleur de cheveux et (dans la plupart des représentations officielles) la même couleur d'yeux. En plus de cela, les deux sont toujours représentées portant une combinaison de violet et de rouge (les couleurs limites du spectre visible), ainsi que des rubans noués en forme de huit, ce qui serait l'une des significations du nom de Yukari. Toutes deux portent également un bonnet blanc.

Pouvoirs

Maribel et Yukari ont toutes deux la capacité de voir les frontières. Contrairement à Yukari, cependant, Maribel est seulement capable de les voir, et non pas de les manipuler. Cependant, après que Maribel a parlé à Renko de ses rêves dans lesquels elle allait dans un autre monde dans Changeability of Strange Dream, Renko spécule que la capacité de Maribel soit en train d'évoluer vers la capacité de manipuler les frontières, même si cela devrait être impossible. Dans des histoires plus récentes telles que Trojan Green Asteroid et Neo-traditionalism of Japan, Maribel emmène directement Renko avec elle dans différents mondes et en rapportent des objets, montrant que ses capacités ont largement dépassé le simple fait de pouvoir voir les frontières. Son pouvoir a tellement progressé que "Renko ne pouvait s'empêcher de penser que Maribel était du même niveau que ces youkai". Dans Magical Astronomy, Maribel réfléchit également à se rendre sur la Lune en regardant son reflet dans le lac, bien que l'histoire se termine là sans développer son idée. C'est aussi la façon que Yukari a d'atteindre la Lune dans Silent Sinner in Blue.

Rêves

Perfect Memento in Strict Sense mentionne quelques spéculations de la part de divers habitants de Gensokyo. La première est que Yukari soit un youkai du monde extérieur qui passe ses journées et ses hivers là-bas (les moments durant lesquels elle prétend dormir). Un autre est que le monde extérieur soit le rêve de Yukari. Il a également déclaré que la capacité de Yukari de manipuler les frontières inclut la possibilité de réaliser des rêves. Perfect Memento in Strict Sense n'indique pas la validité de ces spéculations.

Maribel elle-même a visité Gensokyo dans ses rêves. Dans ces rêves, elle semble toujours être Maribel et toujours être une humaine, car elle dit qu'elle est constamment attaquée par les youkai et les fuit par peur (ce qui est généralement le moment où elle se réveille).

Période Temporelle

Maribel est issue d'une lignée qui a eu la capacité de ressentir le surnaturel depuis longtemps. Elle-même existe dans un avenir proche (quand ses histoires sont censées avoir lieu). Yukari a existé depuis au moins 1 200 ans avant et jusqu'à ce jour (lorsque Touhou Project prend place).

Il est confirmé que voyager dans le temps est possible dans "Touhou Project". Watatsuki no Toyohime mentionne que, rarement, le temps est l’une des choses qu’un humain peut détourner dans le chapitre 3 de Cage in Lunatic Runegate. Maribel semble avoir traversé le temps au moins une fois. Dans Perfect Memento in Strict Sense, il y a une entrée sur un mystérieux mémo trouvé "il y a plusieurs centaines d'années" écrit par une personne qui croit errer dans la Forêt de Bambou des Disparus alors qu'elle rêve, mentionnant des choses comme un GPS et un téléphone portable, et même la phrase "Je le dirai à Renko quand je me réveillerai".

La visite de la Lune

Magical Astronomy se termine avec Maribel comprenant comment visiter la Lune. Depuis Trojan Green Asteroid, il est dit qu’elle a déjà visité plusieurs nouveaux mondes fantastiques.

Dans Cage in Lunatic Runagate, Yukari raconte à Ran une histoire où un youkai avait déjà visité la Lune juste pour regarder autour de lui et jouer ; il s'agissait d'une manière indirecte d'expliquer qu'elle était déjà au courant du piège qui l'attendait. Yukari a refusé de donner le nom du Youkai, mais Ran note qu'il devait être Yukari elle-même.

Le piège lui-même avait été créé par une petite différence dans le temps que la Lune prenant pour devenir pleine chaque mois. Il se crée ainsi sur une grande période de temps. Dans Silent Sinner in Blue, Toyohime, en se moquant de Yukari, déclare que le piège prend mille ans pour être armé.

Le Nom Original de Yukari

Yukari Yakumo n'est "probablement" (cité de Rinnosuke Morichika) pas le nom original de Yukari. Dans le chapitre 26 de Curiosities of Lotus Asia, en analysant la signification du nom de Yukari, Rinnosuke conclut que "Yukari" est sans doute le nom qu'elle s'est donné elle-même. L'article de Yukari dans Perfect Memento in Strict Sense soutient cela en mentionnant des archives datant d'il y a 1200 ans, sur un youkai qui semble être Yukari Yakumo (le libellé indique que son nom n'était alors pas Yukari Yakumo). Comme mentionné ci-dessus, l'origine de Maribel, Lafcadio Hearn, a changé son nom en Koizumi Yakumo lorsqu'il est devenu citoyen japonais.

Dans Changeability of Strange Dream, Maribel s'inquiète également (à un degré de gravité inconnu) que son vrai nom ait été oublié car Renko l'appelle toujours "Merry".

Déclarations sur la réalité de Gensokyo

Maribel pense que son monde onirique (Gensokyo) n'est qu'un simple rêve, même si elle vient parfois à paniquer, se demandant s'il représente finalement la réalité ou non. Renko, cependant, pense que ce n'est pas un rêve et que Maribel a effectivement visité un autre monde. En fin de compte, après avoir débattu sur un choix qui conduirait Maribel à rester soit dans ce monde en la convainquant qu'il soit réel, soit dans le monde "réel" en la convaincant que ce ne soit qu'un rêve, Renko décide de dire à Maribel de faire de son rêve une réalité . Dans Memorizable Gensokyo, Yukari se décrit comme la représentante de la réalité de Gensokyo.

L'état de Gensokyo

Le titre japonais de Changeability of Strange Dream se traduit littéralement en "L'ère de la science qui transforme les rêves", tandis que le synopsis comprend l'énoncé "Deux jeunes médiums, transformant les futurs cauchemars en de beaux rêves". Dans le scénario où Maribel est piégée à Gensokyo, elle commente : "Les rêves se terminent généralement lorsque je suis poursuivie par un youkai. Cela ressemble vraiment à un cauchemar, peu importe comment on le voit, mais..." suivi de "Mais si je pouvais transformer ce cauchemar en un rêve agréable, différent de la réalité actuelle..."

Yukari ne dit pas ce qu'elle pense de l'état de Gensokyo. Certes, il y a beaucoup d'événements à travers l'histoire de Gensokyo qui ont mené à son état actuel et qui pourraient avoir été impliqués ou causés par elle, mais la plupart ne peuvent pas être absolument confirmés à 100%. Hieda no Akyuu, cependant, commente dans son monologue de Perfect Memento in Strict Sense : "Ces temps paisibles mais stimulants sont certainement un âge d'or pour les humains comme pour les youkai. Il n'y a aucun doute que Gensokyo soit devenu ainsi grâce à l'isolement provoqué par la Grande Barrière Hakurei", Barrière qui était "la solution approuvée par les sages youkai" (ce qui confirme impliquer Yukari dans Subterranean Animism). La section de Yukari indique également qu'elle était un grand défenseur de la grande barrière.

Relations

Renko Usami

Renko et Maribel Hearn sont les seules membres du Club Hifuu et les deux sont des étudiantes dans une université. Les deux sont de très bonnes amies, travaillant ensemble dans la recherche d'autres mondes, voyageant en train jusqu'à la ville natale de Renko, discutant de la Lune, et Maribel confiant à Renko qu'elle voyage dans d'autres mondes dans ses rêves.

Relations Mineures

Sakuya Izayoi

Dans un de ses rêves, Maribel a rencontré une servante dans un manoir rouge vif. Les détails de la réunion sont inconnus, mais cela a dû être amical étant donné que Maribel a été autorisée à emporter des biscuits avec elle. Il n'est pas officiellement confirmé que la servante soit Sakuya.

Fujiwara no Mokou

Dans un autre de ses rêves, Maribel est sauvée de ce qu'elle pense être un grande souris (mais qui est en fait un lapin youkai) par une fille mystérieuse entourée de flammes en forme de phœnix. Ayant eu peur de la fille, Maribel s'est enfuie. Bien que la fille mystérieuse soit probablement Mokou, cela n’a jamais été explicitement confirmé.

Yukari Yakumo

ZUN a été interrogé dans une conférence de lycée sur la relation entre Maribel et Yukari. Il a mentionné Lafcadio Hearn et a ri.

Yuyuko Saigyouji

Maribel a rencontré Yuyuko en enquêtant sur un point surnaturel (en fait un endroit où des fantômes sortaient dans le monde extérieur pour jouer). Maribel n'a montré aucun air de pouvoir voir Yuyuko, même si elle semblait avoir un frisson en sa présence.

Galerie

Trivia

  • L'une des chansons connues sur le thème de Maribel s'intitule "Merry, the Magician" (l'autre est "Strange Bird of the Moon, Illusion of Mysterious Cat" qu'elle partage avec Renko Usami), mais ZUN a déclaré dans les colonnes musicales de Bohemian Archive in Japanese Red que son thème ne s'appelait "pas nécessairement [ainsi] parce que Merry est une magicienne" et qu'elle ne réalisait aucun acte magique dans aucune de ses histoires.
    • Cependant, la fin de Magical Astronomy appelle Maribel "Merry, the Magician", au moment où elle obtient l'inspiration pour effectuer un tel acte. Elle ressemble à une magicienne dans le sens de chercheur professionnelle, car elle recherche d’autres mondes et rêves, bien que son monde soit celui où toutes les formes d’énergie sont censées être unifiées et où la science a atteint son apogée (selon Renko). Essentiellement, la magie est la seule chose restante à découvrir. La magie et la science partagent de nombreux points communs, et Maribel est une personne qui étudie ce phénomène dans un monde où la recherche scientifique ne peut être approfondie. Ainsi, "Merry, the Magician" est un surnom approprié pour elle.
  • Le véritable nom du club de Renko et Merry est le "Hifuu Club", et non pas le "Ghostly Field Club", comme indiqué dans Ghostly Field Club (qui raconte l'histoire de leur club enquêtant sur un champ fantômatique).
  • Dans Imperishable Night, ZUN mentionne dans les commentaires de la spell card de Kaguya Houraisan "End of Imperishable Night -Half Past 2-" qu'il s'agit du moment juste après l'ouverture de la porte de la vie après la mort. Il insinue ainsi que Maribel et Renko aient peut-être réussi à trouver l'entrée du Monde des Morts dans Ghostly Field Club, mais tout ce qu'il a à dire à ce sujet est : "Mais alors, qu'est-ce Maribel et Renko ont vu, finalement ?"
  • Maribel est la seule humaine du Monde Extérieur dont il a été confirmé qu'elle connaisse l'existence de la Capitale Lunaire.

Fandom

Sources Officielles

Références

  1. 1,0 et 1,1 Changeability of Strange Dream
  2. Trojan Green Astroid - "Chaque fois qu'elles trouvent un chemin vers l'autre côté de la frontière, elles ne peuvent s'empêcher de partir à l'aventure."
  3. Neo-traditionalism of Japan - "Bien sûr, ce n'était pas le cas, mais la société n'est tout simplement pas réceptive aux personnes étranges."
  4. ZUN's AWA Q&A Panel